Les essais nucléaires en Polynésie française

   
   
 
   

 

    Assainissement des sites
     
   

Les assainissements réalisés régulièrement au cours de la période d'activité du CEP ont été complétés, à l'arret des essai en 1996 et jusqu'en 1998, par des opérations de réhabilitation des sites visant à éliminer toutes les structures en place, à l'exception de celles nécessaires à l'accueil du personnel chargé du gardiennage des sites.

   

Coupe verticale schématique des puits de stockage des déchets avec les indications géologiques, les activités des déchets et la position des bouchons de ciment cloisonnant les puits.

 

Les déchets radioactifs issus des opérations d'assainissement ont été, en fonction de leur niveau d'activité massique, soient immergés soient enfouis dans deux puits spécifiquement creuses sur l'atoll de Mururoa.

    L'activité résiduelle présente actuellement sur les sites est donc réduite à celle des déchets faiblement radioactifs immergés et enfouis dans les puits, des résidus piégés dans les laves des cavité-cheminées associées aux essais souterrains et aux radionucléides piégés dans les sédiments des lagons à la suite des essais sur barge et des essais de sécurité.
   
Cartographie du rapport d'activité Plutonium 238-plutonium 239et 240 des sédiments de la surface du lagon de Mururoa
   

L'inventaire des déchets radioactifs présents sur l'atoll de Muruoa et l'activité résiduelle des sédiments de lagon et des laves des cavités-cheminées a fait l'objet d'une déclaration à l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Les données sont disponibles dans les fiches de l'observatoire national des déchets radioactifs concernant les deux atolls.