Les essais nucléaires en Polynésie française

   
   
 
   

 

 
   
Vue de l'atoll de Mururoa
Vue de l'atoll de Fangataufa
 
   
Situation des atolls d'expérimentations dans le Pacifique SudLa France a réalisé 193 essais nucléaires sur les atolls de Mururoa et Fangataufa situés dans le Pacifique Sud . Atmosphériques de 1966 à 1974, ces essais ont ensuite été réalisés en souterrain afin d’éviter toute retombée sur la Polynésie. En 1996 a lieu l’ultime campagne d’essais permettant à la France de passer à la simulation pour concevoir et garantir les armes qui équiperont les forces stratégiques et le Président de la République annonce l’arrêt définitif des essais.
 
       
   

Prélévement d'eau de mer pour analyse radiochimiqueEn 1998, le démantèlement du Centre d’expérimentation de Pacifique (CEP) est achevé et la France ratifie le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Tice). Depuis, les anciens atolls d’expérimentations continuent de faire l’objet d’une surveillance radiologique régulière, ainsi que d’un suivi géomécanique constant.

La responsabilité de cette surveillance est placée sous l'autorité du ministère de la Défense par l'intermédiaire du Département de suivi des centres d'expérimentations nucléaires (DSCEN) de la Délégation générale pour l'armement qui assure cette mission en collaboration avec le CEA.

 
   

Pour en savoir plus. Le ministère de la Défense a publié, en mars 2007, un ouvrage scientifique inédit entièrement consacré aux aspects radiologiques des essais nucléaires français dans le Pacifique.

La France est, à ce jour, le seul pays doté d’armes nucléaires à publier une telle somme d’informations sur ses sites d’expérimentations et leur environnement proche.


Pour télécharger l'intégralité de l'ouvrage au format pdf, cliquez sur la couverture.

Couverture de l'ouvrage "La dimension radiologique des essais nucléaires français en polynésie"