Les essais nucléaires français au Sahara

   
   
 
   

 

    En quelques mots
   
   

En 1957, la France décide de créer un site dédié à la réalisation d'essais nucléaires au Sahara, dans la partie sud de l'Algérie alors sous souveraineté française. Ce choix était guidé par l'isolement et la nature désertique de cette région. Le premier essai nucléaire français, Gerboise bleue, a eu lieu le 13 février 1960.

Les quatre premiers essais nucléaires ont été réalisés dans l'atmosphère. Ils ont été menés au Centre saharien d’expérimentations militaires (CSEM) à côté de Reggane, à 700 km au sud de Colomb-Béchar. Dès novembre 1961, les essais se sont poursuivis en souterrain sur une autre site construit à cet effet, le Centre d’expérimentations militaires des oasis (CEMO) ) situé à proximité d’In Ecker, à 150 km au nord de Tamanrasset. De 1961 à 1966, 13 essais ont ainsi été réalisés dans le massif du Hoggar

     
   
Conformément aux accords d’Évian de juillet 1962 établissant l’indépendance de l’Algérie, les sites ont été remis aux autorités algériennes en 1967. À partir de juillet 1966, les essais nucléaires français se poursuivront au Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), sur les atolls de Mururoa et Fangataufa, situés en Polynésie française.

Consultez notre dossier sur les essais nucléaires français en Polynésie .