Propulsion nucléaire

3-vigilant Arrivée du SNLE-NG Le Vigilant à sa base de l'île Longue
de retour d'une patrouille (crédit : Marine nationale)

3-casablanca SNA Casabianca
(crédit : Marine nationale)

La Direction des applications militaires du CEA (DAM) est responsable de la maîtrise d'ouvrage pour la conception, le développement et la réalisation des chaufferies nucléaires des bâtiments de la Marine nationale et pour la conception et la réalisation des cœurs équipant ces chaufferies embarquées. La DAM apporte son soutien à la Marine nationale pour la maintenance de ses réacteurs et pour la mise en œuvre de ses installations nucléaires à terre dédiées au soutien de la flotte en service à l’Ile Longue et à Toulon.

La flotte des bâtiments à propulsion nucléaire de la Marine nationale comporte douze chaufferies en exploitation équipées de cœurs nucléaires. Elle est composée :

  • de quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de nouvelle génération (classe Le Triomphant),
  • de six sous-marins nucléaires d'attaque (classe Rubis),
  • du porte-avions Charles de Gaulle.

La DAM apporte son soutien au démantèlement des anciens SNLE du type Le Redoutable.

Le programme de sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda

La flotte actuelle des sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) sera remplacée, à partir de 2017, par une nouvelle génération. C’est l’objet du programme Barracuda, lancé en développement et en production fin 2006. Ce programme est co-piloté conjointement par la Direction générale de l’armement (DGA) pour le navire hors chaufferie et par la DAM pour la chaufferie nucléaire.

La commande des quatre premiers sous-marins du programme Barracuda est effective. La DAM est responsable de la conception et de la réalisation des chaufferies nucléaires et des cœurs associés, ainsi que de l'ensemble des moyens logistiques pour en assurer la maintenance.

Le programme RES

3-piscine RES : Piscine d'entreposage et d'examen des combustibles irradiés
(crédit : C.Jandaureck / CEA)

3-res Réacteur RES en construction à Cadarache
(crédit : C.Jandaureck / CEA)


La tenue des objectifs de disponibilité avec un niveau élevé de sûreté repose non seulement sur un entretien rigoureux des matériels, mais aussi sur des équipes compétentes et des moyens à terre.

Lancé en 1995, le programme RES a pour objectif la construction d'un réacteur nucléaire à terre sur le site du CEA de Cadarache, représentatif des réacteurs embarqués sur les bâtiments de la Marine nationale. Ce réacteur expérimental une fois en service constituera un outil privilégié de simulation au profit de la conception et du maintien en conditions opérationnelles des réacteurs embarqués et de leurs cœurs nucléaires. Le CEA/DAM assure la maîtrise d'ouvrage de ce projet.

Mise à jour : 17/11/15